À PROPOS

L’Association des avocats et avocates en droit familial est une corporation à but non lucratif fondée en 1985, regroupant entre quatre cents (400) et cinq cents (500) membres répartis dans presque tous les districts judiciaires de la province.

Quinze (15) administrateurs siègent au sein du conseil d’administration de l’Association, qui se réunit chaque mois. L’Association organise des sous-comités, se penchant sur différents aspects de la pratique du droit de la famille. Également, le ou la présidente de l’Association siège au sein du Comité de liaison en droit de la famille et un membre du conseil siège aussi au Comité de liaison avec la Cour d’appel.

CONSEIL D’ADMINISTRATION

Ces postes permettent à l’Association, entre autres, de participer activement aux discussions de ces comités et de représenter les intérêts des membres de l’Association sur les divers sujets qui font l’objet de discussions, et d’assumer un lien entre la Magistrature et les avocats pratiquant en droit de la famille, pour améliorer tant la pratique du Droit de la famille dans son ensemble, que pour la bonne administration de la justice, le tout dans l’intérêt des justiciables.

L’Association participe également aux diverses commissions parlementaires touchant le droit familial autant au niveau provincial que fédéral et présente, lorsque requis, des mémoires sur des projets de loi touchant ce domaine.

TROUVEZ UN AVOCAT

MISSION

Le rôle et les objectifs de l’Association des avocats et avocates en droit familial du Québec se résume notamment de la façon suivante :

  • S’enquérir et diffuser toutes les informations nécessaires et utiles à l’avocat ou l’avocate exerçant en droit familial, soit des bulletins d’actualités juridiques, des bulletins d’information, des mémos ayant trait aux avis relatifs aux diverses modifications législatives, des avis relatifs aux diverses modifications des règles de pratique, des avis et notifications aux membres du Barreau du Québec, etc.;
  • D’organiser des conférences et sessions de formation accréditées par le Barreau du Québec dans le cadre de la formation permanente obligatoire, à des coûts très raisonnables;
  • D’intervenir, dans certains cas, auprès des tribunaux dans des dossiers traitant de questions d’importance en droit familial;
  • D’organiser des rencontres sociales pour ses membres et la magistrature, afin que tous se rencontrent dans un cadre différent et convivial;
  • D’organiser ponctuellement des levées de fonds pour des organismes communautaires reliées à l’aide aux familles du Québec;